Julie Champagne

Carrière d’Ultimate

Un ami m’a initié au Ultimate à l’été 2011. J’ai été complètement conquise par ce sport; le plaisir, le dépassement de soi, l’intensité, l’esprit d’équipe, l’ambiance amicale avec l’autre équipe. Au fil des années et des équipes, j’ai développé des amitiés qui vont bien au-delà d’un terrain d’Ultimate. À l’été 2015, je me suis laissé tenter par l’Ultimate compétitif. Quelques mois plus tard, je devais arrêter puisque j’ai appris que j’étais enceinte de mon 2e garçon. Nos choix familiaux et notre quête d’aventure expliquent facilement pourquoi je n’y suis pas retournée. De plus, l’aspect ludique des ligues récréatives me convient à merveille.

Moments mémorables

En 2019, en Asie pour 5 mois, il y avait plusieurs mois que je n’avais pas joué au Ultimate. Dans une auberge de jeunesse à Siem Reap, un voyageur m’a parlé d’une ligue d’Ultimate amicale organisée. Nous y sommes allés, nous avons joué pieds nus avec les enfants du coin et des joueurs, pour la plupart des étrangers, qui passent par là. Quelle soirée!

Expériences d’entraineuse

C’est ma première expérience d’entraineuse au Ultimate. Par contre, j’ai été entraineuse de patinage artistique durant 5 ans.

Motivations d’être une entraineuse

Ma motivation principale est de transmettre le plaisir de jouer en équipe ET le respect de tous les joueurs sur le terrain.

Occupations autres que l’Ultimate

J’enseigne au Cégep de Saint-Hyacinthe en psychologie.

Fait amusant

Je connais la plupart des chansons des films de Disney et je ne peux pas m’empêcher de les chanter lorsque j’écoute un de ces films.